logowebs.jpg
© Copyright 2017 Constellations & Galaxies

Le ciel circumpolaire : Octobre 2017

Constellation circumpolaire (c'est à dire qui tourne autour de l'étoile polaire sans jamais disparaître sous l'horizon), elle est le repère fondamental pour trouver l'étoile polaire et les autres constellations principales du ciel boréal. Dans la mythologie, elle correspond à la déesse Callisto, l'une des nombreuses conquêtes de Zeus dont elle a eu un fils (Arcas), et changée en ourse par la vengeance d'Hera, l'épouse légitime. Pour éviter qu'Arcas, devenu chasseur, ne la tue, Zeus l'a envoyée dans le ciel (en la prenant par la queue d'où sa taille disproportionnée). Cette constellation type du nord est à l'origine de nombreuses locutions : de l'ours ("arktos" en grec) est venu "arctique", de "septem triones" (les "sept boeufs" pour les romains qui les voyaient à cet emplacement dans le ciel) est venu "septentrion". Si on connaît bien le dessin de l'Ourse, on peut remarquer qu'en automne elle semble marcher à l'horizon en début de nuit.
La galaxie M51 indiquée ci-dessous se trouve en fait dans les Chiens de Chasse mais on la trouve depuis Alkaïd. Elle est double (une grosse galaxie "capturant" une plus petite) et distante d'environ 37 millions d'années-lumière. La galaxie M101 est plus proche (environ 23 millions d'années-lumière) mais assez faible car présentée "de face" et très étendue.
Observation avec instruments (lunette/télescope) : M51 (galaxies)
cieln10s.jpg
Cliquez sur la carte pour afficher une version plus large.
Carte du ciel nord à Saint-Médard de Mussidan (45°01'53"N, 00°19'03"E), le 15 octobre à 22h, en heure légale (celle des montres et horloges).

Principales constellations du soir et objets remarquables

Nota : (*) le mode d'observation proposé est le minimal mais il est évident qu'un équipement plus performant permet une meilleure observation (un objet observable à l'oeil nu sera mieux vu avec une paire de jumelles, un autre accessible aux simples jumelles sera mieux appréciable dans un petit télescope).
La Grande Ourse
(Ursa Major)
La Petite Ourse
(Ursa Minor)
Cette constellation contient l'étoile polaire (Polaris) qui par un heureux hasard se trouve pratiquement dans le prolongement de l'axe de rotation de la Terre du côté nord et semble le "pivot" autour duquel tout le ciel semble effectuer sa ronde (au sud, il n'y a pas d'étoile polaire). Sa forme rappelle un peu la "casserole" formée par les sept étoiles principales de la Grande Ourse mais elle souvent plus difficile à reconnaître car elles sont moins lumineuses. Dans la mythologie, elle figure Arkas, fils de Callisto, envoyée par Zeus rejoindre sa mère dans le ciel (voir Grande Ourse ci-dessus). D'après la légende, c'est Héra qui les aurait placé à cet endroit dans le ciel, tournant sans jamais pouvoir disparaître sous l'horizon pour se reposer.
Le Dragon
(Draco)
Cette constellation en forme de "S" semble s'enrouler autour de la Petite Ourse. Plusieurs légendes de la mythologie expliquent cette figure. La plus courante l'associe à Hercule en l'identifiant à Ladon, le dragon qui gardait le Jardin des Espérides (avec ses pommes d'or) et que le héros a terrassé. Le pied gauche de la constellation d'Hercule est d'ailleurs posé sur le trapèze représentant la tête du Dragon auquel il va asséner le coup mortel de sa massue levée.
Céphée
(Cepheus)
Céphée était le roi d'Ethiopie, époux de Cassiopée et père d'Andromède. Avec ces constellations, Persée et deux autres du ciel d'automne, il évoque la légende de Cassiopée. On reconnaît facilement son contour ressemblant à une "petite maison" (à la façon dont les enfants les dessinent : un rectangle surmonté d'un triangle), la pointe du toit se trouvant juste après Polaris quand on prolonge la ligne venant le la Grande Ourse et pointant la polaire.
Cassiopée
(Cassiopea)
Epouse de Céphée et mère d'Andromède, c'est elle qui attira le courroux de Poséïdon sur cette princesse à force d'en avoir trop vanté la beauté. On reconnaît facilement son contour ressemblant en forme de "W" (ou "M" selon sa position dans le ciel), placé de manière presque symétrique à la "casserole" de la Grande Ourse par rapport à l'étoile polaire (ou en prolongeant la ligne Alkaïd-Polaris par exemple).
Persée
(Perseus)
Héros (en grec "le pilleur") qui a sauvé la vie d'Andromède. D'après la légende, il tombe amoureux de cette princesse et obtient de son père Céphée la promesse de l'épouser s'il arrive à la sauver. La seule solution qu'il trouve alors est d'aller tuer la Méduse, dont la simple vue "pétrifiait" (au sens littéral : "transformait en pierre"), et de lui couper la tête pour la mettre dans un sac. Le sang ayant coulé jusqu'à la mer donna naissance à Pégase sur lequel il chevauche à tire d'ailes pour arriver juste au moment où le monstre marin (la Baleine) allait dévorer Andromède. En sortant la tête de la Méduse du sac, il pétrifie le monstre au moment où il jaillit des flots pour saisir sa victime. Dans le ciel, Persée est représenté tenant à la main la tête de la Méduse figurée par Algol (l'Ogre) et le petit amas qui l'entoure. La variation d'éclat de cette étoile (en 3j environ), mystérieuse dans l'Antiquité a conduit à la considérer comme malfaisante.
Le Cocher
(Auriga)
La référence mythologique grecque de cette constellation n'est pas très claire (multiples versions) et peut-être faut-il plutôt remonter à des sources antérieures pour y voir la référence au "char" que les babyloniens plaçaient à cette endroit en nommant "cocher" son étoile principale. Aujourd'hui nommée Capella (la chèvre) elle est censée représenter la chèvre Amalthée qui servit de nourrice à Zeus.
cg001007.jpg cg006005.jpg cg072004.jpg cg001004.jpg cg001003.jpg cg006001.jpg